PassPorc-Bandeau-1000x700px

Laura Jégou

mercredi 1 juin 2022

Pass Porc n°14 : coups de chaleur, comment limiter leur impact et éviter les pertes

Temps de lecture : ~3 minutes

Une température ambiante élevée peut-être source de stress, souffrance et mortalité chez le porc et ce d’autant plus si la chaleur est combinée à une hygrométrie importante.

 

Découvrez les mesures à mettre en place en cas de grosses chaleurs.

 

Mesures à mettre en place AVANT les grosses chaleurs ?
Ambiance
 

Avant l’été nous vous recommandons de contrôler le bon fonctionnement du système de ventilation :

  • Ouverture des entrées d’air adaptée aux besoins des animaux
  • Bien vérifier la puissance de la ventilation (taille des ventilateurs)
  • Nettoyage des trappes d’entrée d’air, des caissons de l’extracteur et des pales de ventilateur
  • Vider les fosses au maximum pour limiter les remontées d’air vicié
  • Bon fonctionnement des éventuels systèmes de refroidissement (brumes, cooling…) et des systèmes de sécurité
  • Vérifier le bon positionnement de la sonde de température (bien au-dessus des animaux) et l’étalonnage
Abreuvement
  • Vérifier le bon fonctionnement de tous les abreuvoirs et pipettes avec un débit suffisant.
Mesures à mettre en place EN PREVISION des grosses chaleurs 
Prévision des repas
  • Prévoir de rationner les animaux à 85-90% de leur ration journalière
  • La digestion génère une extra-chaleur, il faut donc que les repas aient lieu lorsqu’il fait le plus frais dans le bâtiment (décaler les repas le matin tôt et le soir après 21h ou éviter les repas entre 12h et 20h et les repas uniques)
  • Prévoir un repas d’eau ou une distribution manuelle d’eau en fin de matinée : 1 litres d’eau/charcutier (A augmenter si vous utilisez des coproduits qui sont en général très salés), truies selon la courbe.
truie qui boit maternité pipette 2

Rappel: D’après la réglementation les animaux doivent avoir un accès illimité à l’eau via des systèmes d’abreuvement. Ce repas d’eau est tout de même important même si vous avez des systèmes d’abreuvement car cela permet aux animaux de se réhydrater rapidement. Si le repas d’eau est rapidement consommé, remettre un second repas.

Produits pour les animaux

Nous recommandons d’ajouter du Bicarbonate de sodium dans la soupe ou l’eau de boisson (5kg/T aliment par jour ou 8g/100kg/jour soit 20g/truie/jour) pour limiter les variations du pH sanguin. Cet ajout doit être réalisé en anticipation du coup de chaleur.
La Vitamine C (PRO-VIT C®) est également recommandée pour lutter contre le catabolisme oxydatif :

  • 2g/100kg/jour soit 5g/truie/jour pendant 3 jours durant le pic de chaleur à distribuer pendant un repas d’eau, dans la soupe ou à la pompe doseuse.
  • En cas de fortes chaleurs sur une période prolongée, prévoir une distribution discontinue par période de 3 jours (3 jours de traitement- 3 jours de pause-3 jours de traitement…)
Mesures à mettre en place PENDANT le pic de chaleur
Gestion de l’ambiance

Plus la température dans la salle est élevée et se rapproche de la température cutanée des animaux (environ 32°C), moins le transfert de chaleur et le refroidissement sont efficaces.
Lorsque la température de la salle est supérieure à 30°C, il faut donc :

  • Augmenter les vitesses/débits d’air + bien gérer ses entrées d’air en fonction (attention aux entrées d’air parasites !). En complément vous pouvez également utiliser des brasseurs d’air : l’augmentation de la vitesse d’air peut diminuer jusqu’à 3°C le ressenti thermique des animaux.
2012-10-12 10.47.05

 

  • Utiliser si possible un système de refroidissement :
    • ​​​NB : la brumisation ou mouiller le couloir permettent une baisse de la température par évaporation de l’air. Ces mesures ne peuvent fonctionner que si l’hygrométrie de l’air est suffisamment faible (<70°). Dans le cas où l’hygrométrie est supérieure à 70%, arroser amplifie les problèmes.
  • Brumisation : Si la température de la salle est supérieure à 28°C, activer 1 minute et arrêter pendant 2 à 4 minutes.
  • Si entrée d’air avec pompage dans un couloir, ne pas hésiter à arroser le couloir
  • Système de cooling
  • Pour les systèmes d’extraction sous caillebotis, l’étalement des porcs sur le sol limite la capacité d’extraction. Dans ce cas, il est conseillé d’ouvrir les caissons sous le ventilateur pour passer en extraction haute dans la masse et favoriser le renouvellement de l’air.
  • Occulter les fenêtres orientées au sud pour limiter les rayons directs du soleil dans les couloirs ou les salles (pare-soleil, stores extérieurs ou encore film protecteur UV).
Gestion des animaux

Pour les porcelets récemment sevrés, il est conseillé d’ajouter un réhydratant (RUBILAC®, diluer 10ml dans 1l d’eau)

Arrosage des animaux

Il faut éviter de doucher les animaux lorsque l’ambiance est lourde : on accentue alors encore plus la mauvaise ambiance en augmentant l’hygrométrie.
Il est possible d’arroser les truies avec un filet d’eau de la base de la tête jusqu’entre les épaules.
Pour tout animal en détresse respiratoire (coup de flanc + respiration par la gueule), en soutien des fonctions cardiaques et respiratoires :

  • VETECARDIOL® (1ml/10kg, DA= 2 jours)
  • FRECARDYL® (20 ml/100kg/jour IM, Seconde injection 5h plus tard. Poursuite du traitement possible sur 3 jours selon récupération de l’animal, DA = 2 jours).
Mesures à mettre en place APRES le pic de chaleur

Même si on a évité la mortalité, les périodes de fortes chaleur restent pénalisantes pour les animaux et les performances (baisse de la fertilité, baisse du GMQ,..).

  • Possibilité de faire un traitement collectif hépatoprotecteur pour gérer le contre coup : VEGACHOL® : 20 à 30 ml par truie et par jour pendant 3 à 5 jours.
  • Ainsi qu’une cure de Vitamine C (PRO-VIT C®) si ça n’a pas été fait précédemment.

Article rédigé par Laura Jégou, DMV Chêne Vert

TÉLÉCHARGER L'ARTICLE
laura jégou

Laura Jégou est diplômée de l'Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse depuis 2021. Elle exerce au sein de Chêne Vert depuis décembre 2021, sur le site de Lécousse (35)